ailes

All posts tagged ailes

Remisage des ailes pour l’hiver

Vu la baisse des températures, je préfère les stocker au plafond avant d’y fixer les winglets qui prennent beaucoup de place.

Demain, Samedi, réorganisation du garage pour recevoir Dimanche le moteur et commencer à y travailler.

Remisage des ailes au plafond pour l'hiver Remisage des ailes au plafond pour l'hiver

C’est un peu au « chausse pied ». Je vais les enrubanner pour éviter toute imprégnation de vapeurs grasses dues à la mécanique à venir.

Tube Pitot fixation – partie 2

Démoulage brut depuis la penture

Puis, encore une mise en enduit sur la penture

Ensuite, Ponçage et mise en forme

Tube Pitot fixation - partie 2 Tube Pitot fixation - partie 2

on voit sur la deuxième photo une petite vis de 3 ensuite, elle est vissée dans la penture.

Finalement au montage, je mettrai du frein filet.

Au montage final, je pauserai une mousse double face entre le pied de la sonde et le revêtement.

Tube Pitot fixation – partie 2 terminée.

Tube Pitot fixation – partie 1

Le tube sera fixé sur la quatrième penture de volets (il était prévu au départ de le fixer sur la troisième, mais si je tire une ligne entre la roue gauche et le bout de l’aile, il me reste environ 10 cm de sécurité, donc 4ème penture)

Sur un bout de baguette formé au profil, je moule une gaine pour englober les tuyaux de l’antenne.

Montage préparatoire avant mise en colle chargée au Glasscell

Je fabrique un petit empilement qui me permet de trouver le point horizontal par rapport à l’emplanture:

1° de vrillage pour 3,30m, 41′ (0,683°) pour 2,25m

tg 0.683 x 120 (longueur entre les deux supports)= 1,43mm

c’est l’épaisseur de la bande de CP à l’arrière de l’antenne, vérification: la bulle est bien au centre.

Tube Pitot fixation - partie 1

ensuite, même genre de calcul pour récupérer les 3° d’assiète à l’emplanture, ça donne ça:

Tube Pitot fixation - partie 1

Je colle l’ensemble à la résine très chargée de Glasscell.

Je remplis la gaine entièrement, car il y aura une vis de fixation:

Tube Pitot fixation - partie 1

Sur la dernière photo, on peut voir un trait de crayon sur le revêtement, il me sert à dégauchir l’alignement du tube de façon à ce qu’il soit bien parallèle à l’écoulement de l’air.

Tube Pitot fixation – partie 1 terminée. ne manquez pas de consulter la partie 2 !

Fermeture de l’aile gauche

Préparation du coffrage de l’intrados avec découpe des emplacements des pentures, mise à longueur et largeur, encollage du côté intérieur à l’aide d’une raclette en caoutchouc: seulement 50gr de résine a été nécessaire !

Fermeture de l'aile gauche

Collage et mise sous presse du revêtement de l’intrados:

Le lendemain, collage du bord d’attaque:

Fermeture de l'aile gauche

Fermeture de l’aile gauche terminée, ce sera identique sur la droite

 

Amélioration assemblage longeronnet arrière

J’ai appris suite au montage de la première aile. Il y a un certain nombre de détails que l’on peu régler avant l’assemblage du longeronnet arrière avec les nervures:


Pré-découper la nervure dans laquelle viendra s’encastrer partiellement le guignol d’aileron , car une fois monté c’est pas très accessible

Amélioration assemblage longeronnet arrière


Je vernis le longeronnet avant de le poser sur le chantier pour les mêmes raisons.

Je vernis aussi l’espace ou vient se coller le guignol et vernis le reste. Il n’y a pas de petites économies de poids !

Amélioration assemblage longeronnet arrière à faire tant que possible avant collage des nervures.

Renfort toit de fuite #3

Tout d’abord, ne pas oublier les tuyaux de tube pitot

J’ai choisi de les faire passer à l’intérieur de l’aile pour que la sortie du côté emplanture soit juste avant C4, ainsi, elles échappent à l’emprise de la manivelle de volets et ils seront plus simple à acheminer au tableau de bord.

Le tube arrière sur la première photo est la pression dynamique, tout comme à l’emplanture pour ne pas se tromper au raccordement final.


Mise en pente du renfort de toit en mousse 5mm à la dégauchisseuse

Renfort toit de fuite #3

Découpe le long du longeronnet arrière pour épouser les pentures ainsi que les épaisseurs car le longeronnet n’a pas la même épaisseur sur toute la longueur

Renfort toit de fuite #3

Renfort toit de fuite #3 bien rigide et léger.

Renfort toit de fuite #2

Positionnement et collage des renforts, près de l’emplanture. La mousse est plus dense et les nervures sont rapprochées car c’est sur le dessus que l’on pose un pied.

Renfort toit de fuite #2 Renfort toit de fuite #2

On peut voir sur ces photos qu’il y a une règle sous le toit de fuite. J’ai surélevé l’ensemble de l’aile de la même épaisseur ce qui me permet de régler le toit de fuite avec les débattements des différents éléments, en étant sur que celui-ci est bien rectiligne.

Je garde ce montage intact tant que le renfort du toit n’est pas terminé.

Comme j’ai un peu peur que le toit gondole au collage du renfort final, même au moment du strat du revêtement de l’extrados, donc je fais une strat sur 4cm de large avec tissus d’arrachage et feutre, le tout serré entre les deux règles.

Renfort toit de fuite #2 => lisez  #3 maintenant

Renfort toit de fuite #1

Fabrication de deux gabarits, un pour les volets et l’autre pour l’aileron. Je me suis assuré que les gouvernes ne les touchent pas mais suffisamment proche pour que le renfort final se trouve le plus près possible de la fuite de l’aile.

Plus qu’à découper grossièrement les triangles de mousse.

Encore un montage, pour être sûr qu’elles ont toutes les mêmes dimension, les mousses sont contre percée avec le gabarit cette fois en médium, en ayant pris soin de retirer l’épaisseur du renfort (mousse de 6mm) qui viendra par dessus.

Passage à la toupie « maison » toujours la défonceuse fixée sous un panneau.

Renfort toit de fuite #1 Renfort toit de fuite #1

Plus qu’à coller.

Renfort toit de fuite #1 fait, lisez le #2 !

Amélioration des entretoises des bielles d’ailerons

Les extrémités des bielles ont un écartement de 14mm pour laisser une libre rotation du manche entre autre. La rotule qui est au centre fait 6mm d’épaisseur. J’ai donc deux entretoises à fabriquer pour tenir la rotule au centre de cet espace.

Le problème est, parce qu’il y en a un !

c’est que lors du montage, il est particulièrement difficile d’enfiler la vis, une entretoise, la rotule ainsi que l’autre entretoise et sortir pour mettre l’écrou…

La solution en photo:

Amélioration des bielles d'ailerons

et voilà le résultat.

Je perce les trous bien alignés à la colonne. Le tour est joué.

Amélioration des bielles d'ailerons

Je sertis avec un cône pour commencer puis un petit coup de marteau pour finir.

Amélioration des entretoises des bielles d’ailerons – à faire absolument afin de ne pas perdre ses entretoises.

Réglage du toit de fuite

Avant de renforcer le toit, il faut que les volets et l’aileron puissent avoir leur débattements maximum. Je laisse un léger jour avec le bord du toit.

J’ai fait quelques ajustements sur le toit aussi bien pour les volets à 4° positifs pour les grandes vitesses, ainsi que pour l’aileron dont les débattements sont 75 mm vers le haut et 55 vers le bas (c’est inversé sur le chantier car l’aile est posée sur le dos).

Fixation définitive des pentures. Fixation provisoire mais serrée des volets. Le découpage de la fuite se fait par tâtonnement. Petit à petit pour ne pas avoir de grand jour par endroit.

On peut voir (vue de l’arrière des volets) un jour de 1mm environ régulier d’un bout à l’autre des volets, il en est de même pour l’aileron.

Réglage du toit de fuite Réglage du toit de fuite

Ne pas se presser pour faire ça, c’est long, délicat mais le résultat vaut le mal que l’on se donne.

Réglage du toit de fuite – lisez la suite #2 et #3

Anti flambage commande d’aileron

A partir d’une planche à découper à 2€ de chez Ikea, je réalise ces paliers.

Le problème c’est son épaisseur, elle fait 8mm, c’est trop lourd !

Un petit montage pour prendre la pièce sur le tour, je réduis à 5mm sur un diamètre de 40

le reste est à 2mm, bien suffisant pour la fixation:

Découpe du trou central à la scie cloche et mise en place.

Anti flambage commande d'aileron Anti flambage commande d'aileron

Anti flambage commande d’aileron – commande fiabilisée.

Bielle de commande d’aileron

Fabrication des entretoises, petite astuce, lors du tronçonnage je positionne un foret plus petit que le trou dans la pièce pour éviter qu’elle ne tombe dans les copeaux.

Voilà la bielle:

Bielle de commande d'aileron

Bielle mise en place, aileron à zéro, guignol perpendiculaire au longeronnet.

Bielle de commande d'aileron Bielle de commande d'aileron

Bielle de commande d’aileron – Fin.

Préparation des oreilles de volets

Ces oreilles servent à relier les penture aux ferrures des volets pour en assurer l’articulation.

Elles sont rivées d’un côté sur les pentures d’une épaisseur de 4 mm. De l’autre vissées sur rotule de 6 mm, soit 1 mm de déviation sur chaque oreille.

Voici montage simple, pris entre deux cornières alu sur lesquelles j’ai collé au Scotch double face une tôle de sur-épaisseur de 1 mm

Montage mis dans l’étau, le foret à centrer pour garder la cote du pliage à chaque oreille traitée

Avant serrage et après serrage, le soyage est correcte:

Préparation des oreilles de volets

Tant que j’y suis, j’ai bricolé un montage à sertir pour ces fameuses oreilles

un tas avec une emprunte de foret de 10 pour loger juste la tête du rivet (TB 4 longeur 12,5 chez ULM Technology)

un poinçon avec la même emprunte

à droite de la photo un test qui me convient, j’ai environ 2 mm d’épaisseur de matière sertie:

Après présentation, réglage des alignements des ferrures des volets. Je colle à l’époxy non chargé une seule oreille sur la penture. L’autre sera contre percée avec la penture et rivée dans la foulée.

Préparation des oreilles de volets

Préparation des oreilles de volets terminée, passons à l’assemblage.

 

Réglage et collage des pentures

Pour commencer, mon chantier ne fait que 90 cm de large alors que la corde de l’aile fait 1m.

Je fabrique donc une extension qui me permettra de poser le bord de fuite des volets et de l’aileron à la bonne position du profil de l’aile, la règle verticale sert aussi de butée pour ces bords de fuite.

Présentation des volets et des aileron sur le chantier

Positionnement des pentures puis, traçage de leurs positions

Réglage et collage des pentures

Tout est bien aligné car j’avais coffré les volets et les ailerons sur un chantier vrillé à 1° comme l’aile.

Attention, lors du traçage sur le longeronnet arrière pour les pentures des ailerons (des deux côtés) il faut prévoir de rajouter deux rondelles entre la rotule et les ferrures de l’aileron (et encore ça passe juste) pour échapper aux rivets lors de la manœuvre: côté saumon à gauche, côté volet à droite

Réglage et collage des pentures

Collage au floc léger des six pentures.

Volet, aileron côté volet, aileron côté saumon:

Réglage et collage des pentures Réglage et collage des pentures

Réglage et collage des pentures – suite: les oreilles de volets.

Collage nervures arrières

Collage de l’ensemble pré-assemblé des nervures arrières avec le longeronnet

Collage nervures arrières

Une règle pour plaquer l’arrière du longeronnet sur la forme du chantier

Une règle pour plaquer les nervures du côté longeron.

des serre-joints pour plaquer l’ensemble sur le longeron

des sangles pour serrer l’ensemble avec des cales en hauteur pour un meilleur serrage.

Et voilà:

Collage nervures arrières Collage nervures arrières

J’en profite pour renforcer le toit de fuite côté emplanture (là ou on met un pied pour monter) avec un strat de tissus verre 106 gr.

Pour ceux qui connaissent la liasse, on peut remarquer que la ferrure d’attache est en biais.

en effet, sur les conseils de Serge Pennec, la ferrure qui est sur le fuselage passe maintenant sous la lisse pour augmenter l’amplitude de la commande de volets, ce qui impose à repositionner celle-ci en biais pour aller croiser l’autre et pouvoir fixer l’aile.

C’est fin comme boulot, ne pas bâcler !

Collage des premières nervures avant

Après le collage du longeronnet avant et avant de poursuivre. Ensuite, de tracer sur le contreplaqué l’emplacement des nervures, du longeron et du longeronnet arrière.

Cela est utile pour effectuer un ponçage préalable, l’encollage et bien sûr le positionnement correcte de chaque nervure.

Dans un premier temps. Je ne colle que les nervures fortes et celles qui se trouvent dans l’emprise de la cornière en carbone, car à ce stade, le contreplaqué a du mal à être correctement cintré au voisinage du bord d’attaque.

Voyez sur la photo qui suit que le longeron est lui aussi poncé (le chant extrados également). J’ajoute un Scotch de protection au droit des nervures à coller et au niveau de la cornière en carbone pour pouvoir le retirer à la suite de ce collage.

Collage des premières nervures avant

Le montage à blanc fait apparaître le bon positionnement et alignement des nervures avec le bord d’attaque. Le galbe du revêtement d’extrados et la bonne verticale du longeron tout le long du chantier (vérification faite avec une équerre en bouts et avec une nervure arrière pour le reste de l’aile..

Collage des premières nervures avant

Je commence par positionner les nervures d’emplanture et de saumon,

je positionne une règle par dessus en chevauchant le bord d’attaque. Cela qui permettra d’enfiler celles du milieu et qu’elles tiennent en place.

Je prends l’ensemble en sandwich en présentant le longeron. Légère mise en contact avec des serre-joints,

je pose une deuxième règle à cheval entre l’arrière des nervures et le longeron.

je bande 5 sangles pour faire épouser les nervures à la forme puis j’ajuste le serrage des serre-joints.

  Collage des premières nervures avant

On peut voir sur la photo de droite le collage de la cornière en carbone.

Contrôle et réglage pour la perpendicularité des nervures

Vérification de la mise en contact des nervures avec le contreplaqué OK

Je contrôle aussi la perpendicularité du longeron OK

Collage des premières nervures avant – c’est un bon début, on voit le chantier avancer.

Chantier d’aile 1er collage

Enfin, on passe aux choses sérieuses.

La préparation de tous les éléments des ailes est assez longue, je pense que l’assemblage de l’ensemble sera comme du « Mécano »

Traçage sur le chantier des entraxes des nervures en utilisant le longeronnet arrière garni de ses nervures comme gabarit.

mise en place des formes en polystyrène collées au Scotch double face.

Mise en place des gabarits de découpe des formes en bout pour éviter l’enfoncement du longeron lors de la mise sous presse au moment du collage.

Chantier d'aile 1er collage

Présentation du coffrage et mise en place, il faut l’aider un peu à se cintrer surtout vers le bord d’attaque.

Chantier d'aile 1er collage

Montage à blanc bien sûr puis collage du longeronnet (30gr de colle)

Chantier d'aile 1er collage Chantier d'aile 1er collage

Les plaques de bois verticales permettent le bon maintien du longeronnet autant en alignement longitudinal que vertical.

Des morceaux de Scotch pour être sûr de bien plaquer le contreplaqué sur le longeronnet.

Chantier d’aile 1er collage – c’est soft pour l’instant – il faut garder à l’esprit que les collages sur les ailes ne sont pas démontables !

Axes d’ailes

Les axes sont en « Stub » 100c6 diamètre 18

Je les perce de part en part à 8mm pour allègement

Je perce le côté conique à 10mm sur 20mm encore pour allègement

Le côté gauche reçoit une vis M10x12 immobilisée en rotation par une goupille Mecanindus de 3mm. Cette vis servira à aider à sortir ou rentrer l’axe entre les cadres et les longerons. Je place ensuite une rondelle en sandwich entre la vis et l’axe.

Les axes coulissent dans les cadres et les longerons sur un baguage en 2017 qui sera collé au floc.

Axes d'ailes

Comment percer un axe qui fait 135mm de long ?

  • percer à 5 de chaque côté jusqu’à la fin du dessin du taillage du foret
  • agrandir à 8 de chaque côté
  • prendre le foret de 5 en bout,
  • de chaque côté aller le plus loin possible, ça débouche après retournement
  • Je l’agrandis de chaque côté à 8 et le trou est fait.

Axes d’ailes prêts à claveter avec précision.