Outillage

Pompe à vide

Sur la base d’un compresseur de congélo comme préconisé dans la liasse, j’ai pu me procurer gratuitement un vacuostat à contact: arrivé au seuil fixé, il coupe l’alimentation du compresseur via un contacteur de puissance, puis il le réalimente quand la dépression baisse.

Voici en gros ce que ça donne:

Pompe à vide

Un petit détail du câblage électrique (je ne suis pas roboticien! )

Pompe à vide

Puis le tuyautage, deux sorties disponibles et le tuyau noir du haut qui va à la boutelle de gaz qui sert de ballast:

J’ai commandé un vacuomètre à cadran pour vérifier en temps réel la dépression active, je l’installerai en dérivation du vacuostat.

Ajout du vacuomètre, ça tire quand même -0.8 bar (sans trop forcer sur la pompe)

réglage fait avec le vacuostat juste en dessous:

Pompe à vide

Pompe à vide terminée – avec du recul, j’aurai dû faire tous les moulage avec.

Quelques outillages que je possédait déjà,

Pour la défonceuse, je n’avais que 2 outils minables. J’en ai profité pour acheter une petite boite avec dix formes dont celle qui me servira à tomber les angles des baguettes de cadres.

Le lapidaire monté à partir d’un moteur de pompe à eau Leroy-somer 380 kité en 220 mono avec un condensateur. Cela m’a permis de le faire tourner dans les deux sens. Voici un des sites sur lequel j’ai trouvé le calcul:

Un pdf pour expliquer ça

Deux machines achetées d’occasion 230€ pour la scie à ruban kity 612 ( une merveille) et 160€ pour la raboteuse-dégauchisseuse.

Achat d’une ponceuse excentrique qui devient nécessaire pour le ponçage de la structure du fuselage.