Train Principal

Freins – tuyautage

Je crois que j’ai un nouvel ami !

c’est José qui a un ULM basé aux Mureaux LFXU et qui commence la construction d’une Gaz’aile.

Il a un flambard de pro et il sait s’en servir.

Il m’a brasé super propre mes tuyaux cuivre de 3mm pour la commande de freins sur des écrous que j’avais préparé.

Trêve de blabla, voici quelques photos:

Freins - tuyautage Freins - tuyautage

Pour ce qui est de la liaison vers le réservoir à Lookeed, comme j’ai choisi d’utiliser de la DOT5, j’ai mis un bout de tuyau en silicone via un cheminement qui ne fait pas de point haut:

Freins - tuyautage

plus qu’à remplir, mais je n’ai pas reçu le DOT5, je viens de le commander:  SBF L-490 0,5L

Freins – tuyautage terminé.

Fixation lame de train

Ma plaque acier avec les quatre écrous soudés n’était pas bien réalisée, les écrous n’étaient pas parfaitement parallèles à cette plaque, de ce fait, les vis n’étaient pas perpendiculaires et donc, le vissage de ces vis était impossible.

Vu dans la nouvelle liasse, un système super simple, solide et pas plus lourd pour arriver à nos fins:

Fixation lame de train

au centre on voit bien cette plaque en dural de 6mm, élargie de 5mm pour plus de rigidité comme préconisé, les vis sont montées de ce côté et maintenues en rotation avec un vulgaire clou qui traverse les têtes des vis.

traitement alodine qui donne cet aspect très agréable

Fixation lame de train Fixation lame de train

fixation provisoire (car il faudra insérer la fixation arrière de l’aile on est à droite)

vu des espaces entre les têtes de vis et la nervure basse, non rabotée: 5mm.

Fixation lame de train – légère, rigide et fiable.

Roues Fusées Freins

Après fabrication des supports d’étrier à l’aide d’un gabarit en contre plaqué,

contre perçage des trous de fixation dans ceux-ci avec comme guide. La fusée et la lame qui a déjà été contre percée. (les écrous sont provisoires, ce seront des « Nylstop »)

Roues Fusées Freins

Les étriers approchent la lame de 5mm pour éviter le bossage sur le futur carénage de roue. Juste de quoi passer une clé pour les serrer après les avoir refermés sur le disque à la suite du montage ou démontage des roues.

Roues Fusées Freins

Roues montées, à ce stade (vu que l’angle de pincement est nul) Il me reste toujours le choix d’avoir les étriers en avant ou en arrière du train au montage en fonction des carénages.

Roues Fusées Freins Roues Fusées Freins

Un espace fonctionnel entre le support d’étriers et le disque comblé sur la fusée par un bout de tube en dural de 3mm d’épaisseur venant s’appuyer sur le roulement intérieur de la roue, Un tube entre les deux roulements de roue et une autre entretoise de 5mm celle-ci entre la rondelle de fixation en bout de fusée et la bague intérieure du roulement de roue.

Équipages Roues Fusées Freins terminés

Portées des fusées

La plaque de support des étriers de freins doit être parfaitement perpendiculaire à l’axe de la fusée.

Les deux faces opposées de la lame de train brute (surtout côté extérieur) ne sont pas forcément géométriquement positionnées.

J’ai découpé aux ciseaux des petits bouts de tissus de verre pour les mélanger à de la résine pour faire une « choucroute ».

Ce mélange pris en sandwich entre la lame et la fusée d’un coté et la lame et un cylindre en alu de l’autre, permet d’obtenir deux faces parfaitement parallèles entre elles et perpendiculaire à la fusée:

Portées des fusées

Brut de démoulage (ne pas oublier la cire de démoulage)

Portées des fusées

Après finition:

Portées des fusées

Les Portées des fusées sont propres et prêtes à recevoir les fusées.

Fusée de roues

Je n’ai pas le matériel ni le savoir-faire pour effectuer la soudure fusée / plaque d’appui,

je me suis rapproché d’une société déjà citée par Bruno LEGER

Précisoud  http://www.precisoud.fr/

Située à Saint-Ouen-l’Aumône dans la Val d’Oise.

Une photo valant mieux qu’un grand discours, voici ce que ça donne,

Fusée de roues

à noter, que ma plaque d’appui est carrée, 50×50, ce qui ne peut pas nuire à un très bon appui ainsi qu’à la facilité de sa fabrication.

Roues train principal

Solution de facilité que j’ai choisi sur ce coup là ?

affirmatif, au prix des différentes pièces dans le commerce et via notre association (CSA)

il ne faut pas s’en priver.

j’ai acheté les jantes, chambres à air et pneus chez ULM technologie,

les moyeux, fusées et disques au CSA, les étriers chez un marchant de dirt bike.

Seule fabrication, la rondelle de renfort pour la fixation des flasques de jantes et bien sûr les perçages et taraudages:

Roues train principal Roues train principal Roues train principal

Roues train principal prêtes à être montées.

Lame Train principal

Pour éviter de délaminage de la lame de train qui est couches superposées d’unidirectionnel verre,

deux possibilités se présentent:

enrouler un UD autour de la lame

ou enfiler une « chaussette » tressée, c’est la solution que j’ai choisie.

Pour ne pas l’abîmer ( car le bout de la lame est anguleux), j’ai confectionné un embout en Styrodur recouvert de scotch.

Imprégnation au rouleau et tapotages au pinceau,

Lame Train principal

enrubannage avec des bandes de 5cm de large / 6m50 de tissus d’arrachage (peeltex)

Pas prévu mais le résultat en vaux la peine, mousse d’absorption, film étanche et mise sous vide.

Lame Train principal Lame Train principal

Petite pompe à dépression « maison » moteur de congélo, vacuostat réglable (-0.7 hpa mini à -0.8 maxi) avec manomètre de contrôle et une bouteille de gaz recyclée en tampon.

La difficulté de ce choix est de retirer l’ensemble peeltex /mousse après polymérisation, mais le résultat me plait beaucoup:

Lame Train principal

Lame Train principal prête à l’emploi.

Fixation Train Principal

Les cotes de la liasse sont exactes après vérification « in place » il est possible de préparer les trous et lamages sur le cadre 3 avant montage, cela simplifie grandement la réalisation une fois le fuselage terminé.

Fixation Train Principal

Après montage à blanc avec les cales d’angles, l’axe et les brides de serrage de la lame de train, j’ai 2mm disponibles au plus étroit entre l’écrou de 8 et la lisse basse .

Contreperçage des trous de 6mm à travers les silent-bloc avec une Dremel à sortie coudée, facile…

C’est là que ça se complique. Je fabrique une mèche à lamer à partir d’une du commerce. Cette mèche devra usiner le lamage en tirant et en tournant à droite pour ne pas desserrer le mandrin ! Un peu de boulot au touret à meuler et réduction de la queue à 6mm:

Lamage en tournant le mandrin à la main, un peu difficile surtout au trou du bas qui est très proche de la lisse 45 bas. On se bousille les doigts.

Vient l’étape du collage au floc des rondelles dans leurs logements pour optimiser l’appui. Comme il n’y a pas de canons sur mes rondelles, j’ai donc mis du scotch de peintre sur la base des vis pour éviter qu’elles prennent de la colle.

Fixation Train Principal Fixation Train Principal

Montage de maintien avec le silent-bloc (sans la cale d’angle pour l’instant)